Permis d'exploitation pour les cogérants, www.licence-4.com

Vous souhaitez ouvrir un bar muni d’une licence 3 ou 4 ? Ou bien vous ouvrez un restaurant ? Dans ces cas, vous aurez à passer le permis d’exploitation. Consultez notre guide Permis d’Exploitation.

Or, vous avez créé une société avec deux cogérants ou plus. Et vous vous demandez sans doute si un seul des dirigeants peut suivre la formation. Toutes les réponses sont dans ce guide.

Tous les cogérants doivent-ils obtenir le permis d’exploitation ?

Qu’appelle-t-on un cogérant ? 

Si les bancs de l’école sont loin derrière, voici un petit rappel sur le droit des sociétés. Rappel rapide, je vous rassure.

Il existe deux types de sociétés : 

  • les sociétés de capitaux : SA, SAS dirigées par un président, un directeur général ou des directeurs généraux délégués,
  • les sociétés intuitu personae (de personnes) : SARL, EURL SNC, dirigées par des gérants ou des cogérants le cas échéant.

Vous avez opté pour une SARL, EURL OU SNC avec deux cogérants ou plus. Ces cogérants sont tous responsables de l’exploitation de la licence. A ce titre, ils doivent être co-titulaires de la licence. Cela signifie donc qu’ils doivent obtenir le permis d’exploitation. Ce document leur sera demandé dès lors qu’ils déclareront la licence en mairie.

Vous êtes dirigeants de SA ou les SAS, vous êtes également concernés si plusieurs d’entre vous assument l’exploitation. Dans tous les cas, il est préférable que tous les dirigeants puissent en disposer. En effet, cela sécurise l’avenir de votre société, si l’un d’entre vous venait à partir. Cela assure également la pérennité de l’entreprise en cas de décès ou d’incapacité d’un dirigeant.

Associé ou co-gérant ?

Il y a parfois une confusion entre associé et cogérant. Un associé dispose de parts sociales dans l’entreprise. Il peut voter pour acter des décisions stratégiques. A ce titre, il n’a pas à obtenir son permis d’exploitation. A contrario, c’est bien le gérant (ou président ou directeur général pour une SAS) qui assume le mandat social. C’est donc lui qui est titulaire de la licence et doit donc disposer du permis.

Du cogérant au conjoint collaborateur

Vous envisagez d’employer votre conjoint, en tant que conjoint collaborateur ?  Et vous souhaitez sécuriser l’avenir de votre entreprise. Dans ce cas, il peut être très judicieux de lui faire suivre le permis d’exploitation. En effet, le décès d’un conjoint est déjà suffisamment douloureux et contraignant. Obtenir auparavant le permis d’exploitation permet de poursuivre sereinement l’activité.

Avantages de passer le permis d’exploitation pour des co-gérants :

  1. vous vous conformez à une obligation légale,
  2. cela assure la pérennité de votre entreprise. En effet, si l’un des cogérants quitte la société, les autres disposent de leurs propres permis et peuvent continuer l’exploitation. Il en va de même en cas d’incapacité ou de décès du cogérant, 
  3. un investissement pour vos cogérants : si l’un d’entre eux quitte la société, son permis d’exploitation sera toujours valable. Ainsi, il pourra l’utiliser pour d’autres projets, durant toute sa durée de validité. 

Un pack cogérants pour faire des économies

Comme vous devez suivre la formation à plusieurs, cela augmente votre budget formation. C’est pourquoi ADAMA- Mon Permis d’Exploitation vous propose des tarifs spéciaux cogérants avec une réduction de 15% par personne. Choisissez votre ville, puis le tarif « Le Permis d’Exploitation Cogérants ». A partir de 300 euros net de TVA.

Intéressé par un tarif cogérant ?

Choisissez la ville de votre choix, puis choisissez le tarif cogérant